Retour au blog

Jongler avec nos emojis adorĂ©s; le quotidien des Community Managers😉

Comme vous le savez peut-ĂȘtre, les Ă©moticĂŽnes ont moyennement survĂ©cu Ă  la mort lente mais certaine de MSN Messenger. Aujourd’hui, ils ont laissĂ© place Ă  leurs trĂšs chers successeurs; les emojis qui envahissent rĂ©seaux sociaux et messageries.

Que ce soit le public, les marques ou encore les Community Managers pour enrichir leurs publications sur les plateformes digitales, tout le monde les a adopté.

Mais Ă  ce propos, dans quels buts stratĂ©giques les Community Managers les intĂšgrent-ils dans leur stratĂ©gie de communication et plus prĂ©cisĂ©ment sur la plateforme Twitter? C’est ce que nous allons tenter de dĂ©couvrir ensemble grĂące Ă  une Ă©tude trĂšs intĂ©ressante qui a minutieusement Ă©tĂ© menĂ©e par Camille Alloing et Julien Pierre.

Tout commence sur Twitter, 26 comptes d’organisations ont Ă©tĂ© analysĂ©s en profondeur pendant 6 mois, ce qui veut dire plus de 100’000 tweets et 56’000 emojis au total. Suite Ă  cela, 22 entretiens avec des Community Managers ont Ă©tĂ© mis en place pour mieux saisir le recours aux emojis.

Face Love GIF by Jackie Lay - Find & Share on GIPHY

Le rationnel VS l’Ă©motionnel

L’Ă©tude rĂ©vĂšle qu’il y a plusieurs usages dans les emojis. Parfois, ils sont utilisĂ©s pour simplement attirer l’attention, crĂ©er une action ou encore territorialiser. Comme par exemple, les drapeaux, les animaux, les objets et les flĂšches de direction.

Dans d’autres cas, les CM implĂ©mentent des emojis Ă  leurs tweets afin de travailler l’aspect Ă©motionnel. Ceux-ci permettent de gĂ©rer, dĂ©tourner l’attention ou guider les impulsions. Pensez aux ancĂȘtres des smileys qui reprĂ©sentent des parties du corps humain ou un visage.

Aujourd’hui, il est clair que les marques cherchent Ă  jouer sur les Ă©motions des internautes, Ă  susciter l’empathie, Ă  provoquer le rire ou au contraire la colĂšre afin d’accroĂźtre leur proximitĂ© avec leurs publics cibles.

En parlant de signaux, les Community Manager tentent toujours de privilégier les emojis positifs,  car sinon ils prendraient le risque de véhiculer une émotion ou un ressenti bien trop négatif auprÚs de leur public hyper-connecté.

C’est une habitude voire une pratique qui marque la diffĂ©rence entre la façon de fonctionner des marques et des individus sur le net. Tout deux n’ont pas forcĂ©ment les mĂȘmes objectifs ni les mĂȘmes raisons de communiquer.

Territorialiser | WWF emojis


Ici on territorialise, on attire l’attention et on crĂ©e de l’impulsion.

Dialoguer | RATP emojis


Ici, on gÚre et on détourne les émotions.

Les obstacles liĂ©s Ă  l’utilisation des emojis

L’Ă©tude rĂ©vĂšle que l’usage des emojis n’est pas aussi simple que cela en a l’air. En effet, plusieurs raisons sont liĂ©es Ă  cette problĂ©matique. D’une part, la compatibilitĂ© des emojis est limitĂ©e. Je m’explique, en fonction du type de matĂ©riel numĂ©rique et de la plateforme digitale que vous utilisez, vous n’aurez pas accĂšs au mĂȘme nombre d’emojis qu’une autre personne.

D’autre part, les emojis n’ont pas le mĂȘme design sur toutes les plateformes numĂ©riques existantes, par exemple les emojis proposĂ©s par Samsung et ceux proposĂ©s par Apple. Ainsi, certains emojis sont amenĂ©s diffĂ©remment en fonction du matĂ©riel numĂ©rique sur lesquels ils sont diffusĂ©s. Cette Ă©tude le dĂ©montre.

Pour aller encore plus loin, il est bon de rappeler que les emojis ne sont ni perçu ni compris de la mĂȘme façon par deux personnes diffĂ©rentes que ce soit en fonction du contexte ou de leur culture d’internaute.

Il est donc essentiel d’adapter l’usage selon les cibles visĂ©es car toutes ne sont pas rĂ©ceptives Ă  ce type de langage imagĂ©. D’ailleurs, certains CM prĂ©fĂšrent ne pas les utiliser du tout au risque de provoquer un qui pro quo ou tout autre mauvaise interprĂ©tation possible.

Restez connectés pour la suite de nos prochains articles!

N’hĂ©sitez d’ailleurs pas Ă  nous suivre sur nos diverses plateformes digitales, Instagram, LinkedIn et Facebook.

Commentaires