Retour au blog

10 artistes célèbres cachés derrière nos objets du quotidien

On connait tous un certain nombre d’artistes ainsi que bon nombre de leurs tableaux célèbres, mais parfois l’on est surpris en découvrant que ces plasticiens ont créé des éléments auxquels on ne s’y attendait pas.

Nous vous avons préparé une sélection de 10 artistes, qui en plus de leurs œuvres mémorables, ont contribué à des réalisations parfois méconnues du grand public.

#1 Mondrian a défini les couleurs des premiers Legos

En 1932, Lego a confié le choix des couleurs de ses briques à Piet Mondrian, peintre néerlandais et pionniers de l’art abstrait. C’est pourquoi les premiers Legos furent rouges, jaunes, bleus, noirs et blancs.

Mondrian est notamment connu pour son minimalisme et sa radicalité; pour lui tout objet peut être représenté par des lignes verticales et horizontales et les trois couleurs primaires – le rouge, le jaune et le bleu.

#2 Salvador Dalí a designé le logo de Chupa Chups

Qui aurait cru que Dalí est à l’origine du célèbre logo de Chupa Chups? À sa création en 1969, l’artiste surréaliste recommanda de mettre le logo au-dessus de la sucette, afin d’éviter qu’il ne soit déformé.

Salvador Dalí a, comme d’autres artistes, également illustré des couvertures pour le magazine Vogue.

#3 La couleur «International Klein Blue» est l’invention de l’artiste Yves Klein

L’artiste français Yves Klein se mit aux monochromes à partir de 1954. Après plusieurs essais, son choix s’est porté sur le bleu outremer. Il fit alors la commande spéciale à un marchand de couleurs français, Édouard Adam.

La particularité de ce pigment, dont le spectre d’absorption comporte des creux extrêmement marqués, est qu’il ne peut pas être imité. L’artiste déposera ensuite l’invention à l’Institut national de la propriété industrielle en 1960, deux ans avant sa mort.

#4 Keith Haring a mis sa notoriété au service de la lutte contre le Sida

Nombreux sont les artistes qui mettent leur art au service d’une cause. Keith Haring était très engagé dans la lutte contre le SIDA, dont il était lui-même atteint. En plus de la réalisation de plusieurs œuvres sur le sujet, il a également créé une fondation pour aider à la lutte contre cette maladie.

Si vous aimez l’art urbain, sachez que Keith Hairing n’est pas le seul artiste à avoir habillé les rues pour cette cause.

#5 Hamilton King a peint des calendriers pour Coca-Cola

Hamilton King fut l’un des premiers artistes à collaborer avec Coca-Cola, mais ce ne fut pas le seul. Ses illustrations ont décoré les calendriers de la marque, entre 1910 et 1913. Depuis, de nombreux artistes célèbres ont également travaillé avec Coca-Cola.

#6 HR Giger a imaginé les extraterrestre du film Alien

En plus d’être connu dans le monde du tatouage comme l’un des pères du style biomécanique, HR Giger a conceptualisé les extraterrestres pour le film Alien.

C’est le réalisateur du premier et dernier épisode de la série, Ridley Scott, qui, après avoir vu la peinture Necronom IV (voir: première illustration), a mandaté l’artiste afin de réaliser les visuels des créatures de son film.

#7 Steinlen a dessiné le logo du célèbre Chat noir parisien de Montmartre

Théophile-Alexandre Steinlen, né à Lausanne en 1859, est un artiste anarchiste qui a vécu dès 1881 sur la butte de Montmartre. C’est ainsi qu’il fait la connaissance des personnalités de la sphère artistique du Paris de l’époque.

C’est en 1884 qu’il commence à fréquenter le Chat noir, célèbre cabaret de Montmartre, et rencontre son fondateur, Rodolphe Salis. Steinlen étant connu pour être un spécialiste des chats, c’est tout naturellement qu’on lui doit la fameuse affiche pour la tournée du cabaret de 1896.

#8 Andy Warhol a conçu la pochette avec la banane pour les Velvet Undergound & Nico

La pochette de l’album «The Velvet Underground and Nico», sortie en 1967 et signée par la main d’Andy Warhol, est devenue mythique. La banane fut même reprise comme symbole du groupe pour son aspect subversif. D’autre artistes du Pop Art comme Roy Lichtenstein et Claes Oldenburg ont également repris ce fruit comme parfait symbole de la société de consommation.

Bien évidemment, Andy Warhol n’est pas le premier et de loin pas le dernier artiste à créer la pochette pour un CD. On pourrait cité Jeff Koons et Lady Gaga, Jeff Wall et UJ3RK5, Blur et Banksy, Salvador Dalí et Jackie Gleason, Takashi Murakami et Kanye West et bien d’autres encore… Si le sujet vous intéresse nous vous recommandons grandement le livre «Art Record Covers», qui recense quelque 500 collaborations de 1950 à aujourd’hui.

#9 Chagall a illustré les Fables de La Fontaine

Les Fables de La Fontaine ont inspiré de nombreux artistes, du peintre Jean-Baptiste Oudry à Benjamin Rabier, auteur de BD. Nous avons choisi de vous présenter la version de Marc Chagall.

On n’a plus à présenter cet artiste russe souvent affilié au surréalisme ou au néo-primitivisme. Si vous voulez découvrir d’autres livres pour rêver et retrouver votre âme d’enfant, nous vous recommandons la lecture de cet article de Beaux Arts: 10 livres d’artistes que vos enfants vont adorer.

#10 Edward Hopper a commencé sa carrière comme illustrateur publicitaire

Edward Hopper fut un peintre américain célèbre, mais, au début de sa carrière, celui-ci travaillait comme illustrateur publicitaire.

Il a notamment illustré les couvertures des magazines The Morse Dial ou Hotel Management, lorsqu’il travaillait pour l’agence publicitaire new-yorkaise C.C. Phillips and Company.

En bonus, le cas de figure inverse…

Découvrez quelques exemples de marques célèbres qui rendent hommage à des artistes.

#1 Hermès rend hommage à Josef Albers

Hermès a, en 2008, lancé une première édition de foulards rendant hommage à Josef Albers. Ce plasticien américain est célèbre pour être l’un des théoriciens de la couleur. Ce n’est pas le seul exemple qui lie mode et art. De nombreux couturiers ou marques se sont souvent pliés à l’exercice. On peut notamment citer Yves Saint-Laurent qui a également rendu hommage à Piet Mondrian.

#2 L’Oréal rend hommage à Mondrian

Suite au succès de la robe Mondrian d’Yves Saint-Laurent en 1965, 15 ans plus tard, c’est L’Oréal qui rend à son tour hommage au peintre.

L’art se mélange ici à une stratégie marketing. D’un point de vue de l’imaginaire collectif, les produits de la série «Look Cycle» sont alors associés à une forme de prestige et perçus comme étant une valeur sûre, sans même les avoir testés.

#3 Le logo du conglomérat des Beatles en hommage à Magritte

La célèbre logo d’Apple Corps Ltd., le conglomérat des Beatles, fait écho au «Fils de l’homme» de René Magritte, peintre belge surréaliste.

Ce n’est d’ailleurs pas le seul groupe de musique à s’en être inspiré. On pourrait notamment mentionner les Stones, les Who, Alan Parsons ou encore Muse

#4 Un des niveaux du jeu mobile Monument Valley rend hommage à une gravure de Maurits Cornelis Escher

Monument Valley, un jeu mobile sorti en 2014, rend hommage, au travers de ses niveaux, à différents visuels célèbres.

Un des niveaux est inspiré d’une des célèbres gravures de l’artiste néerlandais Maurits Cornelis Escher. Ses œuvres étaient souvent inspirées des mathématiques et représentent des constructions impossibles, des motifs qui se transforment, des parcours infinis…

Conclusion

Avec ces quelques exemples, j’espère que vous avez pu découvrir des artistes étonnants qui ont créé des éléments d’arts appliqués (ce qui est en soi la définition du design).

On remarque alors que, dans ce milieu, les limites soient floues. Art; design; mode; architecture; cinéma ; illustration; jeux vidéo; tatouage…?

Il y a notamment un artiste qui a fait scandale et a fait beaucoup parler de lui en tatouant des cochons. Il s’agit de Wim Delvoye, il aussi tatoué un certain Tim Steiner qui a souvent posé à torse nu. Lors de la plus longue exposition à laquelle il a dû contribuer, il posait jusqu’à près de 5 heures par jour, 6 jours par semaine, durant 4 mois.

Bien évidemment, Tim Steiner a convenu avec l’artiste qu’après sa mort sa peau lui serait retirée, nettoyée et encadrée pour la collection de Rik Reinking… Wim Delvoye ne semble pas être le genre d’artiste à faire un coup à la Bansky, en détruisant ses œuvres.

La définition de l’art est à mon sens impossible à donner, il est difficile de voir où elle commence et où elle s’arrête. Ou alors, tous les domaines s’inspirent les uns des autres, comme Lichtenstein qui s’inspirait de la pop culture et des comics pour ses tableaux (?). C’est pourquoi je vais m’arrêter là, un historien de l’Art pourrait peut-être nous aiguiller sur cette question… ou pas.

N’hésitez pas à mettre en commentaire des anecdotes du même genre, même si je ne suis pas experte en Histoire de l’Art, je suis toujours friande de savoirs, et ce, quels qu’ils soient.

Commentaires