Retour au blog

«Le GE de lois»: un jeu pour apprendre la citoyenneté au CO

Et si on parlait de politique? Oui, enfin vous savez ce sujet qui peut parfois être un peu barbant voire pas très passionnant, surtout à premier abord.

Non là je parle de faire de la politique de façon ludique et sympa. Pas de prise de tête, on apprend en s’amusant. Intriguant comme concept non?

Enfin c’est surtout vous les enfants qui allez vous amusez!

Quel est l’objectif

L’essentiel est d’aborder d’une façon simple et claire le fonctionnement des institutions cantonales et du processus démocratique de manière ludique. Pour pouvoir, en temps voulu, former des citoyens responsables et surtout encourager le vote chez les jeunes.

Comment ça marche?

Les élèves sont regroupés en «partis» de façon aléatoire. Pas questions de nommer ces «partis» UDC ou encore Verts, le choix des noms est libre il serait bien trop délicat de départager avec de vrais partis. Chaque groupe a en sa possession trois cartes d’axes identitaires. Le premier sera, par exemple, pour une armée forte, le deuxième pour une privation de services publics et puis le dernier pour la défense des traditions. Ce n’est pas tout, tous ont droit à trois types de capitaux sous forme de jetons: militants, popularité et argent. Les élèves peuvent en gagner dès l’instant où ils répondent à des questions de culture générale sur Genève, par le biais de projets de loi en lien avec leurs idéologies et en élaborant des campagnes d’affichage.

Résultats?

Pas tout le monde est toujours d’accord, il faut parfois improviser des réponses afin de contre-attaquer lorsque les élèves présentent les projets devant la classe. Alors les débats s’enchaînent et les mains se lèvent, les députés en herbe se prennent au jeu et c’est justement là le but recherché. Car en rendant ces jeunes gens acteurs cela favorise la compréhension des mécanismes de nos institutions et affermi leur facultés de discernement.

Pour quand?

Dès mars prochain, le jeu sera uniquement à disposition des professeurs de géographie et d’histoire pour leurs classes de 9ème année puisque ce sont eux qui dispensent l’heure de citoyenneté.

De notre côté, nous attendons de voir comment le jeu sera reçu et surtout quels seront les retours de la part des jeunes ainsi que des enseignants des écoles de Genève.

Sur ce, nous vous donnons rendez-vous tout prochainement pour des articles passionnants.

Commentaires