Retour au blog

Marketing : l’impact des fêtes de fin d’année

Oubliez la crise économique ! Noël et le Nouvel An amènent les consommateurs à acheter autrement. À une époque où les ménages font particulièrement attention aux prix des produits qu’ils se procurent, les fêtes de fin d’année sont l’occasion pour eux de se laisser aller et de se focaliser uniquement sur le plaisir engendré par leurs achats. Face à cette modification passagère des comportements, les entreprises ont tout intérêt à s’adapter temporairement à ces clients enthousiastes et enjoués. Alors, comment les fêtes de fin d’année impactent-elles le marché ? Comment tirer son épingle du jeu ? On vous donne les réponses, parce que, en plus de faire du marketing, on ADORE Noël !

Quand on aime, on ne compte pas

Le marketing de Noël rentre dans une tendance « épisodique » durant laquelle tout bon marketeur se doit d’adapter ses produits, ses prix de vente, ses vitrines et ses stratégies à l’époque au sein de laquelle il se trouve. Pâques, premier de l’an, épiphanie, Halloween, soldes, été, hiver… Chaque période permet aux entreprises d’accroître leurs ventes ; Noël étant la plus importante et la plus profitable de toute. En effet, les consommateurs se préoccupent davantage de la qualité et de la rareté du produit plutôt que de son coût. Une véritable aubaine pour les sociétés qui peuvent mettre en valeur leurs articles les plus rentables.

Vous l’aurez compris, réfléchir et retravailler son marketing en période de fêtes est indispensable pour tirer son épingle du jeu.

Le digital comme nouvelle arme

Même si beaucoup de consommateurs aiment se rendre en points de vente physiques pour réaliser leurs achats de Noël, ces derniers sont de plus en plus nombreux à surfer sur la toile en quête du présent idéal. Plus de choix, des prix plus intéressants… Les acheteurs ne perdent pas le Nord. Ainsi, les vendeurs internet, de la même manière que les entreprises propriétaires de site, sont amenés à toucher leurs prospects par le biais du numérique. Adapter le design de sa plateforme, mettre en place des promotions, cibler les consommateurs en fonction des achats réalisés au cours de l’année… Oui, un travail de dur labeur doit être mené en amont pour satisfaire les consommateurs et leur permettre de réaliser le moins de recherches possible.

Le point fort du digital : celui-ci donne aux marques un pouvoir de suggestion hors du commun (un pouvoir d’autant plus puissant durant la période de fêtes). Un grand nombre de consommateurs ne sait pas ce qu’il cherche. Les acheteurs rentrent quelques mots-clés en espérant tomber sur la perle rare qui fera chaud au cœur à son receveur. Alors que les propositions de produits ne permettent de réaliser que quelques ventes complémentaires durant l’année, Noël est la période durant laquelle le consommateur apprécie d’autant plus ce genre de démarche ; le gain de temps étant toujours une de ses priorités.

Autre avantage du digital : celui-ci permet aux firmes de mettre en place une redoutable stratégie multi-canal. Le but : être présent partout. Le prospect doit retrouver la marque, et cela, quelle que soit sa recherche ou la technologie qu’il utilise pour faire ses recherches. À ces fins, la mission des entreprises consiste à préparer Noël en amont afin de se présenter, elles, ainsi que leurs produits, sous toutes leurs coutures afin de laisser aux prospects le temps de faire leurs choix.

À nouveau, le numérique permet d’attirer l’attention du client de manière innovante. À une époque où les achats de Noël sont réalisés de plus en plus tardivement, les sociétés, et notamment leurs marketeurs, peuvent proposer des promotions flashs à la dernière minute pour liquider des fins de stock avant le jour J. Cette démarche se révèle être d’une efficacité indéniable. Pourquoi ? Car, à l’inverse des points de vente physiques qui requièrent le déplacement du consommateur, les entreprises peuvent toucher et convaincre leurs prospects rapidement, et cela, quel que soit l’endroit où ces derniers se trouvent.

Les enfants : les décideurs

Si les enfants doivent rester raisonnables dans leurs demandes de présents 364 jours par an, Noël est l’occasion pour eux de voir leurs rêves devenir réalité. En effet, la fameuse lettre au Père-Noël leur donne la possibilité de se laisser aller à leurs désirs les plus fous. Les parents, eux, ont pour obligation de choisir parmi la liste pour s’assurer de la réussite de Noël. Vous l’aurez compris, ce sont bien les plus jeunes qui influencent la majeure partie des achats des adultes. Les séduire est donc une priorité pour le professionnel de la vente que vous êtes. Publicité, prospectus, devantures de magasin, vitrines internet… Tout doit être pensé pour plaire aux bambins.

D’ailleurs, notez que les enfants sont de plus en plus précis dans leurs demandes de cadeaux. En effet, les études démontrent que la lettre au Père-Noël comporte des détails précis afin de s’assurer que le vieux barbu ne se trompera pas. Référence, prix, marque… Les petits sont plus attentifs à ces données qu’on le pense. Raison de plus pour les entreprises de se mettre en valeur comme jamais pour attirer l’attention de ces décideurs, les convaincre et les marquer !

Outre la télévision et les catalogues de jouets, le bouche-à-oreille est un outil particulièrement puissant ; les enfants parlant énormément de leurs jouets préférés dans la cour de récréation. Pour profiter de ce canal, les marques doivent préparer le terrain dès l’automne. Le but : laisser du temps pour que la notoriété du jouet prenne et impacte les enfants.

Les parents, eux, moins enclins à acheter des copies ou des produits moins chers à l’époque de Noël, sont particulièrement à l’écoute de leurs chérubins et cèdent d’autant plus facilement à leurs demandes.

Misez sur la magie de Noël

Oubliez l’image de marque, l’époque de Noël est aux strass et aux paillettes. Éblouir, faire rêver, impressionner… Tels sont les aspects sur lesquels les entreprises doivent se concentrer pour que la magie de Noël opère ! Organiser des événements, mettre en place des stands éphémères, embaucher un « Père-Noël », faire une distribution de cadeaux, proposer des activités… Voilà quelques-unes des actions menées par les firmes pour se mettre en valeur en fin d’année. Loin de fidélisation client, les marques se concentrent sur l’achat immédiat et sur le retour sur investissement. Les clients sont beaucoup plus sensibles aux opérations promotionnelles en fin d’année. D’où l’intérêt de briller de mille feux durant les quelques semaines qui précédent le 25 décembre.

Des cadeaux revendus en grand nombre

Outre l’engouement des consommateurs pour les quelques semaines qui précèdent le 25 décembre, les jours qui suivent l’anniversaire du Christ sont enclins à de nombreuses ventes, réalisables par le biais du digital, une fois de plus. En effet, les particuliers n’ont pas de scrupules à poster des annonces sur la toile en vue de rentabiliser les présents qui ne leur ont pas plus. Et ça, les sites e-commerce l’ont bien remarqué. D’ailleurs, pour faciliter la tâche à ces consommateurs déçus, certains aménagent leur plate-forme web le temps de quelques jours afin de donner accès à un espace spécialement dédié à la revente de cadeaux.

Les marketeurs que vous êtes savent désormais comment préparer leur Noël 2017 en bonne et due forme et profiter des différents événements au cours de l’année pour booster leur chiffre d’affaires comme il se doit ! Et si ce n’était toujours pas le cas, on sait faire ÇA.

Commentaires