Retour au blog

Tout commence quelque part

Ses premiers pas dans le monde du marketing digital

Telle une vraie journaliste, du moins c’est l‘effet que je souhaitais donner à ce moment-là, micro en main et installée confortablement sur les canapés de l’agence, j’ai proposé à Pascal de m’accorder quelques instants afin de mieux comprendre son monde et son approche quant au marketing digital.

Tout a commencé lors d’un cours de marketing. A l’époque Pascal avait débuté une formation de médiamaticien au centre professionnel de Saint-Croix. Ce jour-là, son professeur lui avait remit un bouquin, « La vache pourpre » me dit-il, sourire aux lèvres. Je vous assure qu’à l’époque il n’avait pas du tout eu la même réaction, la preuve il n’avait pas saisi le sens des mots de ce livre et s’était même pris une sacrée pétée à la note en tentant d’en démonter les idées principales. Autant dire que ce n’était pas sa tasse de thé !

Plus tard, c’est en se lançant comme indépendant et en créant des sites Internet qu’il s’est rendu compte des diverses problématiques auxquelles faisaient face ses clients. Le fait de pouvoir participer à des projets ainsi que l’expérience professionnelle qu’il a acquis l’ont tous deux aidé à comprendre que l’essentiel n’était pas uniquement basé sur l’esthétique d’un site Internet. « Ça n’attire pas plus de public dans vos commerces et ça ne pousse pas non plus les gens à consommer d’avantage si vous ne réfléchissez pas à une stratégie marketing derrière » me confirme-t-il. Il est évident que l’un sans l’autre, l’équilibre est perturbé, designers et marketers doivent travailler main dans la main. Tous deux ont leur importance et ne sont pas à négliger.

A travers la pratique et les rencontres avec ses fournisseurs et clients, il a rapidement pris l’habitude de visualiser les situations de manière plus stratégique. La question qu’il se posait n’était pas uniquement « Quel sera le design ou quelle sera la palette de couleur à appliquer sur ce site Internet ? » mais aussi « A quelles fins utiles et marketing pourrait servir cette plateforme Internet. » Penser de manière utilitaire et pratique voilà tout !

Aujourd’hui, il représente, tout comme le reste de l’équipe, un élément essentiel au sein de l’agence 8bitstudio, puisqu’il la pousse à grandir et par la même occasion à faire grandir ses clients tout en développant cette facette stratégique que peut apporter un site Internet.

« Il y a une image qui m’a toujours parlé celle du faiseur de pluie. »

En effet, il a réalisé que son réseau de clients se composent d’excellents techniciens mais qui se préoccupent plus de leurs concurrents que de leurs propres consommateurs. Il pointe une erreur de jugement dans l’importance des étapes à entreprendre. C’est à partir de là, qu’il a compris quel était son rôle et en quoi il pouvait changer la manière de penser de ses clients. Saisir la vision dans laquelle se trouvent ces derniers, puis tenter de changer la direction dans laquelle ils regardent était sa devise.

Son conseil est toujours le même et récurrent, il faut penser avant tout à ce que peut apporter un bon site, autant dans son côté esthétique que stratégique. Un des buts principaux est d’augmenter la clientèle et non pas toujours de se concentrer sur ses concurrents au risque de négliger le reste. Le dynamisme d’une entreprise ne réside pas dans sa force ou sa puissance, son adaptation à chaque situation prime avant tout.

« Je me sens comme un enfant quand j’ai un nouveau client parce que pour moi c’est comme si j’avais un Rubik’s Cube entre les mains je prends du plaisir à l’aider et le travail se transforme en un moment agréable. »

C’est l’une des premières phrases qui m’est restée de Pascal quand je venais tout juste d’entrer à l’agence et c’est lors de l’interview qu’il me l’a répétée. Je dois reconnaitre que c’est une phrase que beaucoup de personnes aimeraient pouvoir penser ou même appliquer. En ce qui le concerne c’est sa philosophie.

Son approche

D’un ton serein et calme il me dit que ce qui compte le plus ce sont les clients et non les concurrents. En effet, du moment qu’une PME a atteint les 1’000 clients fidèles qui font appel à elle de manière exclusive, elle est quasiment certaine de pouvoir avoir une bonne pérennité. D’essayer d’être le premier sur Google et de battre ses concurrents n’est à son sens pas aussi pertinent qu’on pourrait le croire. Ce qui est intéressant est de repérer votre clientèle cible, de l’aider, la servir le mieux possible et de lui donner la motivation nécessaire pour qu’elle parlent de nous et autour de nous.

L’échange est mutuel et donnant-donnant. En contrepartie, quand l’on vient en aide à nos clients et qu’on les suit dans leurs démarches, l’on établi une relation de confiance. Finalement, c’est comme créer une petite armée de clients qui vont devenir eux-mêmes ambassadeurs de notre propre marque et grâce à toute cette publicité qu’ils créeront autour et pour nous. C’est une façon intéressante de faire accroitre sa notoriété sans devoir faire appel à d’importants moyens de communication.

Expérience CRM

La première fois qu’il a entendu parler de CRM, c’était lors d’un stage professionnel, il ne savait pas trop ce que c’était et à quoi ça servait. Pourtant, depuis qu’il s’intéresse au webmarketing, il a découvert divers outils ; tunnel de vente, automatisation marketing, systèmes de newsletter automatique et encore d’autres façon d’améliorer une stratégie marketing ainsi que l’expérience utilisateur d’un client. Il y a consacré tellement de temps qu’il a pu en tirer des bénéfices et utiliser à son tour ces outils pour régler les problématiques de ses propres clients.

C’est l’idée d’un cercle vertueux. On applique des méthodes que l’on recommande à notre propre zone de chalandise. Quand elles portent leurs fruits, nos consommateurs sont satisfaits et se fidèlisent. Par la suite, cela apporte comme action positive un bouche-à-oreille efficace.

Les bénéfices que vous êtes susceptibles de récolter :

  • Gagner de nouveaux clients
  • Faire en sorte qu’ils achètent plus
  • Faire revenir un client de manière récurrente

Plus votre champ de vision de connaissances sur différents outils est large et plus vous avez de possibilités de pouvoir aider votre client, en apportant une solution adaptée à ses besoins. Ce qui est pertinent avec le CRM aujourd’hui utilisé au sein de 8bitstudio, c’est qu’il regroupe entre 3-5 outils qui diffèrent les uns des autres.

  • Gérer vos contacts
  • Segmenter vos contacts
  • Préparer et envoyer vos mails
  • Gérer vos campagnes de marketing automation
  • Créer de l’engagement et convertir

C’est un gain de temps puisqu’il s’agit de plusieurs visions automatisées d’un seul coup.

Le CRM, un outil indispensable pour 8bitstudio

Au delà du fait que cet outil apporte son lot de bonnes choses, l’agence va pouvoir mieux servir ses clients dans le futur, générer plus de chiffre d’affaire et avoir plus de moyens. C’est une réelle valeur ajoutée qui fait chez 8bitstudio toute la différence. Un outil de ce type utilisé correctement peut-être extrêmement bénéfique non seulement pour l’agence mais également pour tous ses clients. Il multiplierait par 5 voir par 10 l’effet du bouche-à-oreille.

« Je suis convaincu qu’une entreprise qui fonctionne apporte un plus significatif en proposant une aide pertinente à son audience. »

Le webmarketing est quelque chose qui prend du temps à se mettre en place

« En effet ce n’est pas une baguette magique ! », me lance-t-il d’un ton ironique.

  • C’est une stratégie qui prend du temps à cause du facteur humain. On fait face à des hommes et des femmes qui ont un temps de réaction différent concernant l’action à l’achat. L’humain par définition est frileux au changement, automatiquement face à quelque chose de nouveau il est retissant à l’idée de se lancer, quelque soit le projet, la décision à prendre ou l’aventure à vivre.
  • Suite à cela, la stratégie marketing vient en amont de la création d’un site internet. Elle guide et briefe la création de celui-ci. De ce fait, un webdesigner doit savoir à l’avance qu’une entreprise a des objectifs marketing et les intégrer dans sa réflexion créative. C’est une approche qui demande un changement d’état d’esprit et de paradigme au sein d’une société. Il faut savoir que très souvent c’est une approche qui demande beaucoup plus d’échanges entre l’entreprise et ses consommateurs.
    Créer les dialogues, les imaginer ainsi que les réfléchir peut faire peur et prendre du temps. De plus, c’est une chose à laquelle on se doit de méditer en amont. Grâce à cette vision, on peut mettre plus facilement en avant les valeurs de l’entreprise, le ton et le style qu’elle souhaite transmettre. Tout ceci constitue l’identité d’une société.
  • Comme dit précédemment, finis le temps où les patrons attendaient sagement derrière leur bureau de potentiels clients. Aujourd’hui, il faut chercher à être pro-actif et mettre en avant le dialogue. L’idée principale c’est d’être présent et visible.

Afin de poursuivre sur cette idée de visibilité et de faire parler de votre entreprise, privilégiez cette notion de partage d’informations. Il est toujours plus agréable d’avoir en face de soi un professionnel prêt à partager volontairement des informations pratiques et des tips intéressants sur son métier plutôt que d’avoir à faire à une masse de publicité agressive et visant à vous faire acheter n’importe quel produit ou service.

« J’aime à savoir qu’une entreprise m’éduque et fait de moi un meilleur consommateur, que je me sente plus aligner avec ses valeurs. Je trouve judicieux qu’un électricien, par exemple, m’apprenne quelque chose de plus et de nouveau sur son métier sans essayer de me vendre quoi que ce soit. Dans le fait d’éduquer, il y a une notion de confiance qui s’installe et c’est pour cette raison à l’avenir que je m’intéresserais à cet électricien plutôt qu’à un autre. »

L’attitude à adopter

La bonne approche selon Pascal réside dans la façon de penser. Dès l’instant, où son client arrive à se poser les bonnes questions à savoir ; « Qu’est ce que je peux faire à mon tour pour rendre service à mon consommateur et pour lui améliorer la vie, somme toute qu’est ce que je peux lui apporter ? ». Selon lui, c’est déjà un point de gagné car il a réussi à faire regarder son client dans la même direction que lui.

En effet, plus un client reçoit les services d’une entreprise plus cette notion de confiance s’installe petit à petit et le pousse à revenir vers elle. En suivant cette méthode, sur le moyen terme cela apporte forcément ses fruits.

Nous ne le répèterons jamais assez, prenez garde aux fausses croyances !  Ce ne sont pas les entreprises les plus fortes et plus rapides qui persistent sur le marché mais celles qui s’adaptent le mieux en un temps moindre, celles dont la remise en question est constante. C’est la clé de survie de toute société.

« Pour moi, le marketing digital englobe deux perspectives bien distinctes. L’aspect humain où l’on dialogue et celui qui est axé stratégie. Bien connaitre le public que l’on veut aider et cibler est primordial bien sûr, connaitre les différents outils digitaux existants est lié à l’apprentissage mais s’adapter et échanger est indispensable. La manière dont communique une entreprise traduit généralement la vision qu’elle transmet. »

Commentaires